VEGETALISATION DES TOITURES

Les avantages de recourir à une toiture végétalisée :

Ralongement de la durée de vie de l'étanchéité : La végétalisation des toiture permets de préserver l'étanchéité de cette dernière. En effet, la température d'une toiture peut s'élever jusqu'à 80 °C en période estivale ou atteindre -15 °C en hiver. Cette différence de température de 95 °C va engendrer des microfissures et des craquèlements. La mise en place d'une couverture végétale va réduire considérablement cette amplitude thermique (environ 35 °C en été et -5 °C en hiver) et par conséquent ralonger la durée de vie de l'étanchéitè.

Gain thermique en hiver et confort thermique en été : Compte tenu de cette baisse d'amplitude thermique, le bâtiment va bénéficier d'un confort thermique plus agréable en été des locaux situées en dessous et d'une perte énergétique moindre par la toiture.

Limitation du rejet des eaux pluviales : Le tapis de végétaux (terre + flore) va permettre la rétention de l'eau de pluie à hauteur de 50 % des petites pluies (<10 mm).  Cette écrêtage de pluies va ainsi contribuer à la réduction des risques d'inondation et constitue une alternative économique aux coûteux bassins d'orage. 

Elimination partielle des poussières d'hydrocarbures : La végétalisation va freiner les effets de la pollution en retenant les poussières d'hydrocarbures. En effet, ces particules fixées par les pluies vont être stockées dans le sol végétalisé, puis dégradées progressivement par les bactéries présentes naturellement. 

Isolation phonique : 1 - Absorbtion des bruits et limitation de leur réflexion. 2 - L'isolation thermique et accoustique allant de pair, l'intérieur des bâtiements vont bénéficier d'une baisse sensible des bruits aériens et extérieurs. En moyenne il est constaté une diminution  de 3 dB(A).

 

Les trois types de toitures végétalisées :


1 - La végétalisation intensive ou terrasse-jardin traditionnelle : Elle consiste en la création d'un jardin composé d'une grande épaisseur de terre végétale, de végétaux de grande taille, de gazon, d'arbres ... Cette solution doit être introduite dès la conception du bâtiment afin de prendre en compte ces surcharges importantes. L'entretien est bien entendu intensif à l'identique d'un jardin au sol.

2 - La végétalisation semi-intensive :  Elle utilise des  substrats spécifiques et une couche de drainage qui participe à la rétention d'eau. L'épaisseur du substrat ne dépasse pas 30 cm pour un poids de 350 kg/m2 au maximum. Le choix des végétaux vise à réduire l'entretien par rapport à une terrasse-jardin.

3 - La végétalisation extensive : Elle est la plus légère, environ 100 kg/m², et de ce fait peut être réalisée sur tous type de support, en béton, en acier ou en bois, y compris sur une toiture existante. De plus l'entretien se limite à deux tontes par an.

 

Tableau comparatif des trois types de végétalisation:

Tableau comparatif intensive semi-intensive extensive
épaisseur substrat > 30cm
< 30cm < 8cm
poids > 600 kg/m2 150 à 350 kg/m2
env.100kg/m2
support admissible béton béton, acier, bois béton, acier, bois
choix de végétation très large
large
restreint
entretien important limité faible
coût global toiture élevé moyen économique

(Source : www.adivet.net)

 

Pour en savoir plus :

ADIVET - www.adivet.net : Association pour le Développement et l'Innovation en Végétalisation Extensive de Toiture créée en 2003.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×