LES ENERGIES FOSSILES

GENERALITES

Les énergies fossiles, par définitions non renouvelables, connaîtront un déclin inévitable lorsque les réserves commenceront de s'épuiser. Mais cette notion de réserves est extrêmement complexe et fluctuante.

Toute la filière se mobilise pour trouver de nouveaux gisements, mieux exploiter les réserves disponibles, réduire les coûts et ainsi prolonger l'approvisionnement mondial.

Un enjeu important dans un contexte de croissance de la demande énergétique.

D'ici 2030, la demande énergétique mondiale va augmenter. Mais de combien ? A quel rythme le pétrole abondant, facile à extraire et bon marché  va t'il s'achever ?

Croissance énergétique mondiale : (Source : AIE/BP stat review)

 

Année Nombre d'habitant

Consommation énergétique    
annuelle globale    

Consommation énergétique   
annuelle par habitant    
1970 3,7 milliards d'habitants    5 milliards de tep  1,35 tep/habitant
2000 9,2 milliards de tep 1,5 tep/habitant
2030 8,2 milliards d'habitants
 15,3 milliards de tep 1,9 tep/habitant

 

 

            

          


Prévision 2030 ? :

« L'ensemble de prévisionnistes s'accordent sur le fait que la croissance de la consommation sera en grande partie tirée vers le haut par les pays émergents, dont certains comme la Chine ou l'Inde, connaissent une croissance économique soutenue. »

« Cette hausse de la consommation pétrolière mondiale proviendrait pour les deux tiers des transports, et plus particulièrement du transport routier. »


Quelques chiffres clés :

  •  16 %de la population mondiale se partage 70 % de la consommation mondiale de pétrole.
  •  En moyenne, 4 barils de pétrole sont consommés par habitant et par an dans le monde :
    • 11 par les français,
    • 20 par les américains,
    • 1,5 par les chinois.

 

LE PETROLE

LES DIFFERENTS TYPES DE PETROLE :

  •          Hydrocarbures acycliques saturés : LES PARAFFINIQUES
  •          Hydrocarbures cycliques saturés : LES NAPHTENIQUES
  •          Hydrocarbures aromatiques : LES AROMATIQUES

 

REPARTITION GEOGRAPHIQUE DES RESERVES MONDIALES

  •          MOYEN-ORIENT                           66,4 %
  •          AMERIQUE LATINE                     12,6 %
  •          AFRIQUE                                      6,6 %
  •          EUROPE ORIENTALE                    5,8 %
  •          ASIE-OCEANIE                            4,2 %
  •          AMERIQUE DU NORD                   2,6 %
  •          EUROPE  OCCIDENTALE  1,8 %

Total mondial : 138 997 millions de tonnes (Source 1997)

 

RESERVES GELEES

Le domaine arctique, qui abrite des bassins sédimentaires, a révélé des réserves intéressantes. Le bassin de la mer de Beaufort et celui de Sverdrup, tous deux situés au Canada, promettent 650 millions de tonnes. Mais les surcoûts qu 'occasionnerait leur exploitation ont refroidi les plus enthousiastes

 

DE LA PRODUCTION A LA DISTRIBUTION

  • Production de forage (Terrestre ou offshore)
  • Transport (oléoducs ou bateaux)
  • Raffinage
  • Distribution

 

O P E P

  •          Quand, Où et Qui ?
    •          Créée en 1960
    •          Vienne
    •          13 pays membres dont Algérie, Iran, Koweit
  •          Quoi ?
    •          75% des réserves mondiales
    •          40% de la production
  •          Pourquoi ?
    •          Coordonner leurs politiques d'exportation
    •          Contrôler les prix
    •          Lobbying
  •          Inconvénient ?
    •          Décision à l'unanimité
    •          Non respect de ses propres décisions
    •          Grands pays producteurs absents

LE CHARBON

LA FORMATION DU CHARBON (source ADEME)

Premier temps :

D'énormes quantité de débris végétaux - bois, écorce, feuilles, spores, algues microscopiques - s'accumulent dans un site géologique propice sous une faible profondeur d'eau.

Deuxième temps :

Ala suite d'un affaissement du sol, les débris végétaux sont recouverts par des dépôts terrigènes plus ou moins grossiers.

Troisième temps :

Sur ces dépôts va se reconstituer une nouvelle végétation.

Quatrième temps :

A l'abri de l'air commence la fermentation de la houille végétale, lentement les sédiments végétaux s'enrichissent en carbone tandis que diminuent les autres substances.


Le cycle recommence :

  • Développement de la forêt ;
  • Affaissement et formation d'un couche de charbon ;
  • Dépôt d'alluvions stériles ;
  • Comblement de la lagune et reprise de la végétation.

 

DISTRIBUTION MONDIALE DES RESERVES DE CHARBON FIN 1996

(En milliard de tonnes)

AMERIQUE DU NORD

213

27 %

AMERIQUE LATINE

10

1 %

EUROPE

102

13 %

AFRIQUE    

61

8 %

RUSSIE

167

21 %

CHINE

95

12 %

INDE

79

10 %

AUSTRALIE

63

8 %

TOTAL : 

790

milliards de tonnes 


 

LE GAZ

Gaz issus du sous-sol

  • Grisou - PCS de 5,8 à 6,9 kWh/m3
  • Gaz naturel - PCS de 9,8 à 12,3 kWh/m3

 

Gaz obtenus par l'industrie

  • Gaz de hauts fourneaux - PCS de 1 kWh/m3
  • Gaz de houille - PCS de 4,9 kWh/m3
  • Gaz de Pétrole Liquéfié - PCS de 13,6 kWh/kg
  • Gaz de raffinerie - PCS de 15,7 kWh/m3

 

P.C.S. des gaz en kWh/m3

 

GAZ DE HAUT FOURNEAU

1

GAZ MANUFACTURE

4,9

GAZ DE COKERIE

4,9

GRISOU

5,8 - 6,9

GAZ NATUREL

9,8 - 12,3

GAZ DE RAFFINERIE

15,7

GAZ DE PETROLE LIQUEFIE

13,6

 

COMPOSITION DU GAZ NATUREL

  • Méthane
  • Ethane, propane, butane, azote, gaz carbonique
  • Butane commerciale
  • Fuel et divers carburants
  • Sulfure d'hydrogène

 

2 types de réserves

  • Réserves prouvées = 68 ans
  • Réserves probables et possibles = 180 ans

 

LES RESERVES MONDIALES PROUVEES DE GAZ NATUREL

 

AMERIQUE DU NORD

5 %

EUROPE  OCCIDENTALE 

4,2 %

EUROPE ORIENTALE    

39,3 %

AMERIQUE LATINE      

5 %

MOYEN-ORIENT        

30,4 %

AFRIQUE    

6,7 %

ASIE-OCEANIE      

9,3 %

 

Total mondial : 148 875 milliards de m3 (1995)

 

Traitement du Gaz Naturel

  • Déshydratation
  • Désacidification
  • Désarsenification
  • Dégazolinage
  • Désulfurisation
  • Démercurisation

 

 METHANIER

  • Température du gaz :  - 160°C
  • 20 % des échanges internationaux de gaz


Utilisations du Gaz Naturel

  • Industrie du bois,  du papier
  • Agriculture
  • Chauffage
  • Transport
  • Cuisine
  • Sidérurgie - Fonderie
  • cogénération
  • Production d'électricité


L'ELECTRICITE

MODE DE PRODUCTION D'ELECTRICITE CENTRALISEE

  • Nucléaire
  • Thermique
  • Hydraulique

 

MODE DE PRODUCTION D'ELECTRICITE CENTRALISEE

  • Photovoltaïque
  • Microhydroélectricité
  • Eolien

 

 

 












 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site