PAC

Préambule : PAC - Préambule


Réglementation :

  • Inspection obligatoire des climatisations et des pompes à chaleur réversibles d'une puissance frigorifique supérieure à 12 kW                     Inspection PAC et Clim 12 kW et plus

 

INPAC :

Sept acteurs français majeurs de la recherche sur les pompes à chaleur (CEA, CETIAT, COSTIC, CSTB, EDF, GDF SUEZ, MINES ParisTech) viennent de constituer un réseau, baptisé « Institut National des Pompes à Chaleur » (INPAC).

INPAC va permettre des échanges d’informations, une concertation sur les programmes de recherche, des contacts avec d’autres partenaires au niveau français ou international, une diffusion d’informations scientifiques et techniques sur les pompes à chaleur vers la filière professionnelle.

INPAC organisera chaque année un Congrès Français des Pompes à Chaleur, permettant de mieux diffuser des résultats de projets de recherche et de développement, ainsi que des résultats des travaux de veille technologique des membres de INPAC et de leurs partenaires.

Le 1er Congrès Français des Pompes à Chaleur aura lieu le 20 septembre 2011 à Paris.

Il portera sur l’amélioration de la performance des pompes à chaleur, leur couplage avec d’autres systèmes ou d’autres sources d’énergie, leur utilisation optimisée dans le bâtiment ou dans l’industrie.

 

PAC Air/Air :

  • Constructeurs (liste non exhaustive) :

Airwell, Atlantic, Carrier SCS, Daikin, Eurofred Groupe, France Air, Hitachi, Johnson Controls Industries, Lennox, Lg Electronics France, Midea France, Mitsubishi Electric, MTS Group, Panasonic France, Samsung, Sanyo Airconditioners Europe, Saunier Duval, Stibel Eltron, Technibel, Trane, Zhendre.

Pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique prélève la chaleur contenue dans le sous-sol, augmente son niveau de température et restitue une chaleur plus élevée dans le local à chauffer.

Pour fonctionner, le compresseur de la pompe à chaleur géothermique doit être entraîné par un moteur électrique. Pour un kilowattheure d'énergie électrique consommé, il restitue trois à quatre kilowattheures de chaleur, suivant le coefficient de performance de l’installation.

Le coefficient de performance (COP) est le rapport entre la quantité de chaleur produite et l'énergie consommée par le compresseur. Pour une quantité d'énergie électrique consommée au compresseur de 1 kWh, la pompe à chaleur de COP 4 fournit l'équivalent de 4 kWh de chaleur.

L’installation a également l’avantage d’être non polluante. Localement, la transformation de l’énergie géothermique ne rejette pas de gaz à effet de serre, contrairement aux énergies fossiles comme le pétrole ou le gaz. Néanmoins il faut être prudant concernant les fluides frigorigènes.

Il existe 3 principes distincts :

Détente directe

Le fluide frigorigène circule en circuit fermé dans le capteur (qui est également

l'évaporateur de la pompe à chaleur) et dans le plancher chauffant (qui joue le

rôle de condenseur).

 

PAC sur nappes phréatiques :

  • Schéma des procédures aux forages :

Ci-dessous en document pdf vous trouverez un schéma très utile des différentes procédures applicables aux forages et aux prélèvements en dehors des nappes d'accompagnement et des périmètres de protection des captages d'eau potable (d'après décret 2006-881 du 17.07.2006 et arrêté du 18.12.2008). Synoptique réalisé par le BRGM.

Pocédures forages (BRGM)

 

Pour en savoir plus :

  • Les avis de l'ADEME sur les PAC : 

AVIS ADEME - général.pdf

AVIS ADEME - PAC.pdf

AVIS ADEME - Mesures.pdf

AVIS ADEME - GES.pdf

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site